Plus communément appelé "blé noir", cette pseudo-céréale (elle se consomme comme une céréale mais n’en est pas une) est riche de vertus. Tour d’horizon de ses bienfaits santé avec Véronique Liesse, diététicienne-nutritionniste.



Il est source de protéines végétales

Le sarrasin apporte en moyenne 13% de protéines (soit plus que l’œuf), un nutriment indispensable pour assurer la construction et le renouvellement des muscles, des os, des cheveux et des ongles. "Mais surtout, il contient les 8 acides aminés essentiels et en quantité plus intéressante que la majorité des autres céréales qui manquent souvent de lysine et de méthionine, explique Véronique Liesse, diététicienne-nutritionniste. Cela en fait un aliment de choix pour les végétariens et les végétaliens car il permet de limiter le risque de déficit en acides aminés".

Autre bon point pour les personnes intolérantes ou allergiques au gluten : le sarrasin en est totalement dépourvu, ce qui leur permettra de profiter des bienfaits de cette graine sans risque pour leur santé.

Il rassasie vite et bien

Avec ses 64 % de glucides complexes, le sarrasin cale rapidement et pour longtemps. Il est secondé dans cette tâche par les fibres qu’il contient, en particulier la pectine, au fort pouvoir satiétogène. Voilà qui nous évitera de craquer pour des aliments gras et sucrés quelques heures après le repas !

Ses fibres qui ont aussi l’avantage d’assurer un bon transit intestinal et de relancer en douceur les intestins les plus paresseux.

Il nous apporte du peps et dope nos cellules grises

Le sarrasin est source de vitamines B1, B2 et B3 qui participent au bon fonctionnement du cerveau, à la production des globules rouges et à la transmission de l’influx nerveux. Il apporte également de la vitamine B9 qui prise avant et pendant la grossesse, permet de prévenir une anomalie de la fermeture du tube neural.

Enfin, il est également source de calcium, un minéral indispensable tout au long de la vie, puisqu’il participe à la construction du squelette chez les enfants, préserve la densité osseuse à l’âge adulte et prévient l’ ostéoporose à l’âge mûr.

C’est l’allié de nos bonnes bactéries

Le sarrasin fait partie des bêtes noires des virus, bactéries et autres agents pathogènes. La raison ? Il possède des vertus prébiotiques, autrement dit, il stimule la croissance et l’activité des bonnes bactéries présentes dans notre côlon. "Renforcées par cet aliment, celles-ci seraient plus fortes contre les infections, préviendrait le développement du diabète de type 2 ainsi que les maladies neurodégénératives comme Parkinson et Alzheimer", précise Véronique Liesse1.

En 2017, des chercheurs de l’Inserm ont également pointé que le déséquilibre de la flore intestinale jouerait un rôle dans la survenue et l’aggravation des maladies articulaires inflammatoires2. Autre atout : toujours en 2017, une étude américaine publiée en 2017 indique que les prébiotiques permettent d’améliorer la qualité du sommeil3.

Il nous aide à rester en bonne santé

"Grâce à sa richesse en fibres et en nutriments antioxydants (cuivre, zinc, manganèse), cette céréale participe à la prévention des cancers aérodigestifs (colon, estomac, œsophage…). Une étude publiée en novembre 2017 dans la revue Jama indique également que la consommation de fibres aide à améliorer la survie des patients touchés par un cancer colorectal4. Ses fibres ont aussi pour avantages de diminuer le risque de développer une maladie cardiovasculaire, infarctus en tête, en limitant l’absorption du mauvais cholestérol.